Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Silence, ça tourne! Les valeurs du silence, par Justine.

jp —

Namaste!

femme-mur-solitude-tristesse.jpg


"Silence, ça tourne..."


Qui n'a jamais rêvé de lancer haut et fort cette petite réplique toute simple et pourtant si importante quand la caméra se met en route et que les acteurs entrent en scène?
A ce moment-là, le silence prend toute sa valeur et son importance... Le silence est pour moi, un espace dans lequel le son n'a pas été invité car... il est bien trop bruyant!!

En effet, avec sa grosse voix, le bruit risquerait d'effrayer certaines de nos pensées les plus farouches ou les plus timides qui ne se dévoilent que dans le silence, presque absolu... C'est dans le silence que je me sens bien avec moi-même, c'est mon espace de concentration, de liberté. Le silence m'ouvre la porte de la réflexion, dans le chahut de la vie quotidienne, il peut m'être difficile voire même impossible de laisser flotter mes pensées à leur guise...

 

therapeuteskhaj0001.jpg



Avez-vous déjà remarqué que certains lieux communs demandent le silence parfois même implicitement? Une église, une bibliothèque, et même en classe pendant un examen. Mais pourquoi me direz-vous? Sans doute pour permettre aux personnes qui habitent ce lieu d'en profiter pleinement: le temps d'une réflexion, le temps d'un instant profiter de l'instant présent , le temps de réaliser des liens, de laisser les pensées s'entrecroiser pour laisser apparaître en filigrane une nouvelle image à laquelle nous n'aurions pas pensé quelques heures ou quelques minutes plutôt.


Le silence peut aussi être pesant, lourd, presque palpable, quand deux personnes à court d'arguments finissent une dispute. Ce silence leurs permet alors de faire les comptes entre les pertes et les batailles remportées, mais à quel prix parfois (méchancetés, insultes, injures,... tout y passe!), c'est alors le moment de recharger pour une nouvelle salve de propos cinglants!


Il peut aussi mettre de la distance entre les partenaires car chacun s'enfonce dans ses pensées et oublie la présence de l'autre, après tout l'autre est-il important?
On entend aussi la présence du silence après une catastrophe naturelle (inondation, orage violent,...) ou humaine (explosion, accident de la route...), un peu comme si la nature ou l'esprit humain avait besoin de s'accrocher à ce silence pour prendre conscience et évaluer les dégâts. Un peu comme si après le passage d'une bombe en temps de guerre, les habitants sortaient de chez eux pour constater ce qui reste, pour s'imprégner de ce nouveau décor "offert"...


bouddh10.jpg


Et enfin, le silence peut aussi être un instant précieux dans le cadre d'un travail thérapeutique. Lorsque le thérapeute veut accentuer une idée ou lorsqu'il veut laisser à l'autre prendre sa juste place dans l'entretien ou même dans sa vie, il laisse le silence s'installer. L'autre est alors libre de poursuivre le fil de ses idées, de laisser venir à lui les paroles prononcées ou de s'autoriser à exister en prenant sa juste place...

Je vous laisse apprécier à sa juste valeur les différentes nuances du silence et n'oubliez pas en rentrant dans un instant, un moment de silence, dîtes-vous tout bas au creux de l'oreille: "Silence, je tourne..."

Namaste!

Justine

Pratique de Dhârana.Concentration sur le yantra.

jp —

  Namasté!
Sri-Yantra-Smooth-13.5cm.jpg

Le yoga est une méditation en soi.
Invitant le pratiquant à maintenir son attention sur certains points ( Chakras, Granthis, Adharas...) ou sur certains  trajets (Nadis, Taraka...), le yoga développe la concentration.

Si l'on applique les Sutras de Patanjali, la concentration (Dharana) suit le retrait des sens (Prathyahara) et prépare à la méditation (Dhyâna).

Il est nécessaire de s'adonner régulièrement à l'entraînement à la concentration pour affermir et discipliner le mental, et diminuer les interruptions ( Kâlas).

La pratique la plus simple et accessible, inspirée de la méditation Chiné, est l'art de la concentration sur un yantra.

 

Les Yantras sont des diagrammes chargés d'énergie qui résultent des 'visions' de maîtres de méditation.
Souvent complexes au point de défier les sciences graphiques contemporaines, on retrouve les yantras dans la nature: flocons de neige, cristaux de glace dans l'eau dynamisée, minéralogie...

Les Chakras eux-mêmes sont des yantras, exprimés 'à l'extérieur' par les asanas (postures).

Lorsque l'on pratique un yantra, aucune permissivité du mental n'est acceptée: toute pensée doit être rejetée au profit d'une ferme fixation oculaire (Drishti).
Cette non-acceptation de la pensée émergente différencie la concentration de la méditation.
Ce point est essentiel.

 

Selon le Tantraraja Tantra, il existe neuf cent soixante yantras géométriques.


Pratique avec Shri (Sri) Yantra. 


sri-yantra.jpg

 

Le Sri Yantra est une figure formée par la rencontre de neuf triangles, dont cinq, avec le sommet tourné vers le bas, représentant Shakti, et les quatre autres pointant vers le haut, Shiva.

 

 

L'ensemble est centré autour du bindu ( point originel d'où la manifestation est issue ).

 

Du fait qu'il est composé de neuf ( nava ) triangles (yoni), on le nomme souvent Navayoni Chakra - la roue aux neuf triangles.

 


La pratique consiste à énoncer de manière audible les Bijas avec les concentrations correspondantes.   

Tout en ne perdant jamais le point central par la fixation des yeux, voir à chaque énonciation le champ de vision s’élargir et la concentration se porter sur le cercle immédiatement suivant. Fixation physique du point central et contraction permanente de l’anus. (Mulabandha)

L’énonciation doit être sourde en faisant vibrer la boîte crânienne, sentir que la vibration se dissipe de manière égale de droite et de gauche pour passer finalement par la colonne.

takeyourchakrasbackjpg

Concentration sur le triangle jaune avec énonciation du bijà LAM, sentir en correspondance le centre de la base. (Muladhara).

Concentration sur le cercle des triangles verts avec énonciation du bijà VAM, sentir en correspondance le centre du pubis (Swadhisthana).

Concentration sur le cercle des triangles noirs avec énonciation du bijà RAM, sentir en correspondance le centre du ventre (Manipura).

Concentration sur le cercle des triangles rouges avec énonciation du bijà YAM, sentir en correspondance le centre du coeur (Anahata).

Concentration sur le cercle des triangles bleus avec énonciation du bijà HAM, sentir en correspondance le centre de la gorge (Vishudda).

Concentration sur la bordure extérieure du grand cercle avec énonciation du bijà OM, sentir en correspondance le centre du front (Ajna).

Inspirez et répétez, jusqu’à 5 minutes, augmentez progressivement jusqu’à 20 minutes.

Après la répétition, fermer les yeux et sentir la résonance en soi du Yantra.



Pratique avec Mukti Yantra ( Yantra de la libération).


Mukti-copier.jpg

Fixer d'abord le trajet qui se dessine par la double ligne extérieure.
Refaire le 'tour' au moins deux fois en observant l'espace qui sépare les deux lignes, sans tolérer l'émergence de pensées.
Noter d'ailleurs que la clarté et l'acuité viennent de l'absence de pensée.

Puis observer l'octogone. En fixant un angle, se projeter déjà sur l'angle suivant.
Ce détail prépare à suivre des trajets pendant les prânâyâmas

Passer ensuite au cercle, puis à l'hexagone.
Observer le triangle droit, le triangle inversé et enfin le carré.

Arrivé au point central (bindu), le fixer intensément, puis élargir son champ visuel sans quitter le bindu des yeux: carré, triangles, etc... jusqu'au trajet initial.

Ces exercices très accessibles sont particulièrement bénéfiques pour tous, enfants y compris, dans cette société contemporaine qui laisse la part-belle au zapping et à l'inconstance de l'attention.

Se concentrer, c'est revenir à soi, ici, maintenant, en toute simplicité.

JP
06 74 00 92 97

 

Matsyendrâsana, la posture du Roi Poisson.

jp —

Namaste!

matsyendranath.gif

La légende dit que lorsque le poisson jaillit hors de la rivière, suffoquant, moribond, sur les berges du Gange, il entendit le dialogue entre Shiva et Pârvati.


Le maître de la Conscience dit à sa divine épouse que l'un des secrets pour atteindre l'éveil était de retenir sa respiration, d'économiser son souffle.

N'ayant plus rien à perdre, le poisson cessa de s'agiter, et s'enroulant sur lui même, il retint son souffle.
Branchies fermées, lové comme une spirale autour d'un axe vide, le poisson passa de la respiration de pneuma au souffle de Svâra... et mourant à lui-même, il naquit à un autre niveau, celui de l'Homme, quittant les dépendances de son animalité.

C'est cela que nous enseigne Matsyendrâsana, la posture du Roi Poisson- tristement traduite par 'la demi-spirale'-.

Matsyendrâsana est une posture de rétention, qui contraint fortement la respiration, et fait travailler Manipura et Anahâta, mettant plus d'harmonie entre ces deux Chakras liés par une relation intime, de feu et d'air.

Commencer par s'asseoir en Mayâsana, un talon à la fesse, et l'autre pied croisé devant le genou.


DSC04529.JPG

DSC04528.JPG

Pivoter le thorax les yeux en drishti grand ouverts vers un point à l'horizon.

DSC04531.JPG
La main se met en contact avec le sol par l'extrémité des doigts.

DSC04530.JPG
Pratqiuer en préambule quelques kapalabhatis d'échauffement, mais en venir au Bhastrika assez rapidement, car c'est le prânâyâma majeur de cette asana: la torsion abdominale empêche une respiration intense, privilégiant le souffle au pneumatique.

DSC04527.JPG
L'ingrédient le plus important est la rétention à vide à la fin d'un bhastrika.

C'est là que s'ouvrent les espaces et se déploient, dans la dualité latérale, les expressions et contenus des nâdis latéraux.

Le bras s'ensoule autour du genou ou peu exercer une pression encore plus dense, paume ouverte ou en Jnana mudra.

2013-08-08-ArdhaMatsyendrasana3_50.jpg

Pour les personnes souffrant de lombalgies ou de sacralgies, on peut laisser une jambe tendue, le reste de la posture et l'attitude générale étant identiques.

DSC04532.JPG

2013-08-08-ArdhaMatsyendrasana2_50.jpg
Chacun , quelle que soit sa condition, a le droit  de goûter aux indicibles saveurs du vide.

JP
06 74 00 92 97