Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Prânâyâma: les respirations avec mesure de temps.

jp —

Namaste!

breathing_light_2.jpg

Dans ce petit article, je vous rappellerai quelles sont les 3 manières de respirer en yoga, de façon à transformer peu à peu la respiration physiologique et pneumatique en art du souffle énergétisé.

Préambule: respirer avec le ventre.

Nombre d'entre nous sommes en mode respiratoire superficiel: le diaphragme, généralement bloqué par le stress, n'est pas très mobile, et les échanges de gaz et de prâna se font essentiellement dans la cage thoracique.
Il est bon de commencer par des exercices d'obsevation du souffle, soit assis comme les filletes sur la photo, soit allongé en Savasana, pour diagnostiquer où se localise le mouvement respiratoire, puis l'amener doucement à descendre dans l'abdomen par une simple apposition des mains, voire quelques instants de détente et de visualisation.

4-0149a.jpg

Le mode 1/0/2/0.

Nota: dans les textes qui suivent, les nombres correspondent à des coefficients de temps.
Ainsi, le premier chiffre signifie le temps d'inspir, le second de rétention à plein (Antar Khumbaka), le troisième d'expiration, et le dernier de rétention à vide( Bhaya Khumbaka).

Dans ce premier mode, il n'y a aucune rétention. On va simplement s'exercer à doubler la durée de l'expiration par rapport à l'inspir.
Ainsi, d'après les coefficients, si l'on inspire en 5 secondes, on expirera en 10 secondes.
Ce mode est idéal pour reprendre en douceur le contact avec le souffle, et accéder à des niveaux de détente profonds, nottamment dans le cadre de yoga Nidrâ.

Yoga_Nidra.jpg

Le mode Samavritti ( respiration carrée ou égale): 1/1/1/1.

La respiration 'carrée' est un entraînement parfait pour introduire les rétentions. Dans ce cycle respiratiore, les 4 temps sont égaux, il y a donc répartition équitable entre capture de prâna ( inspir), expansion de l'énergie (antar K.), distribution de l'énergie ( expiration) et condensation de l'énergie (Bhaya K.)

On débute généralement par un 4/4/4/4  (expiration courte), pour évoluer vers un 8/8/8/8  (rétentions longues).
Les Nadi Shodana se prêtent magnifiquement à de telles respirations, leur rajoutant une polarité solaire et lunaire.

prana_samavritti_nadi_sodhana.jpg

Le mode Visamavritti ( réspiration inégale): 1/4/2/1.

Ce mode vise à déséquilibrer nettement la respiration vers une tenue à plein longue, afin d'énergétiser le souffle, à lui donner le temps de se déployer dans la structure prânique et en particulier le long de Sushumna.
Ce n'est certes pas une technique à utiliser d'emblée, sans préparation.
Elle demande progressivité et prudence.
On peut faire Visamavritti en tant que telle, dans le cadre d'une évolution personnelle ( Sadhâna), mais la plupart du temps elle intervient après un cycle de bhastrikas.

Exemple de Visamavritti: 4 sec d'inspir/ 16 sec de rétention à plein/ 8 sec d'expiration/ 4 sec de tenue à vide.



prana_visamavritti.jpg




Les techniques avancées.

Dans le cas de pratiquants initiés on pourra rajouter les deux notions suivantes:

* Le matra.

La mesure du temps yogique n'est pas la seconde mais le matra, soit environ 1 seconde et demie.
Ainsi les comptes se feront plus lentement, allongeant la durée de chaque souffle.
Par exemple, un Visamavritti en 8/32/16/8 =64 matras = 1mn 30 par respiartion!
C'est le 'Petit Prânâyâma'.

Screen-shot-2012-01-31-at-8.35.34-AM.png


* Expansion et Condensation.

Rajouter la visualisation d'une énergie en expansion pendant la tenue à plein, et de condensation de l'énergie en un point (bindu) permet de lier les 3 corps ( respiration = physiologie, Souffle structuré= énergie, visualisation= causal).

hubble6.jpg

JP
06 74 00 92 97

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article