Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Kapalabhati prânâyâma, le grand nettoyage.

jp —

Namaste!

 (Vous écoutez Wings of the morning
       de Terry Oldfield)

siddharta.jpg

Prânâyâma, l'art qui consiste à transformer la respiration en Souffle, propose plusieurs exercices pour amener davantage d'énergie au détriment de la pneumatique basique et grossière.
Pour autant, ces techniques souvent puissantes doivent être pratiquées avec mesure et conscience de leur grande portée.

Kapalabhati, qui signifie littéralement 'Nettoyage du crâne' est une respiration de préparation aux autres prânâyâmas, tout autant qu'un souffle à part entière.
A l'instar de Nadi Shodana, Kapalabhati pratiqué pour lui même ou en asana apporte des bienfaits profonds et durables sur le dégel de la kundalini, et la mise en vibration des nadis.

On ressent très vite le réchauffement des nadis Idi, Pingala et Sushumna lorsque l'on s'exerce à ce souffle majeur, et de proche en proche, l'énegie se remet à y circuler, de bas en haut, décongestionnant les canaux subtils trop longtemps figés dans la torpeur de l'inconscience.
Une alchimie très sensible ébranle les nadis, qui se mettent à vibrer réellement comme les cordes d'un sitar, et les contenus inutiles, frustrations latentes de Mannamakosha, sont dissouts comme neige au soleil.

image204.gif

Kapalabhati, c'est le printemps des nadis, la débâcle des samskâras...

La pratique, bien qu'aisée, doit comporter les ingrédients suivants:

* Une assise stable ( Sukhasana ou ardha Padmasana)
* Des mudrâs pour les mains
* Un léger Jalandhara bandha et un mulabandha ferme.
* Une respiartion avec antar kumbhaka ( rétention à poumons pleins), sur un Visamavritti d'au moins 4 (insp)/ 16 (rét)/ 8 (exp)/ 3 (rét).
* Une visualisation centrée soit dans les nadis, soit dans une roue d'énergie.

La technique réside dans une expiration en saccades qui fait à chaque palier diminuer un peu plus le contenu des poumons, jusqu'à obtenir le vide pneumatique, comme un escalier qui descends d'un trop plein vers le vide et l'immobilité sereine.

Selon l'effet souhaité, on augmente la fréquence des paliers (énergie) ou on la diminue (apaisement).

Après une petite rétention à vide, on inspire et on maitient à nouveau à plein...

59744.gif

Outre les effets libérateurs sur Pranamayakosha, kapalabhati s'avère très bénéfique pour gagner en calme, il pacifie le mental, rend moins réactif et donne clarté au mental et espace à la conscience.

Attention, bien souvent -et en particulier sur internet!- il y a confusion entre kapalabhati et bhastrika, un autre prânâyâma majeur, qui est sensiblement différent.
Comme toujours, le mieux est  de pratiquer auprès d'un enseignant compétent.

1f6e15f4d6f411e1b00112313800c5e4_7.jpg

JP

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article