Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Partager cet article

Repost 0

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

jp —
Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Namaste!

Pour nous qui avons généralement une vie très sédentaire, marquée par de longues périodes assises, il est fondamental d'assouplir les muscles fléchisseurs et rotateurs des hanches (psoas iliaques).

Combien de temps cumulé passons-nous assis devant un écran d'ordinateur ou de télé, sur un siège de voiture, à lire ou à écrire,etc...

 

Ces deux exercices vous aideront à regagner un peu de flexibilité, ce qui améliorera la posture générale, ainsi que la libre circulation de l'énergie vers kanda, la racine coccidienne.

 

Pour commencer, poser un pied en appui, genou plié, cependant que l'autre jambe s'étire en arrière.

Noter que les mains sont posées à plat à l'intérieur de la posture, et que le genou plié est en contact avec l'épaule.

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Prendre le temps de quelques respirations:

* à l'inspir la gorge s'ouvre, regard vers le haut;

* à l'expir la gorge se referme, alors que la hanche ouverte s'enfonce légèrement vers le sol.

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Répéter trois souffles, avant de pratiquer la même série de l'autre côté.

 

Puis, dans la même structure posturale, plier la jambe arrière et en saisir le pied.

Veiller à bien redresser le tronc, regard vers le haut.

 

 

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Respirer tanquillement, le mental ancré dans le bassin.

Toute pensée impromptue viendrait inmanquablement faire vaciller l'édifice!

Si le sol paraît dur malgré le tapis, prévoir un coussin sous le genou.

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Respirer ainsi sur une durée d'une minute ou d'un matra avant de changer de côté.

La tenue du pied arrière est importante pour l'équilbre et la traction: le mieux comme toujours est de séparer et d'appuyer sur le gros orteil (Padaghustadhara), tandis que l'autre main supporte le cou-de-pied.

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Dans cette pratique, il faut agir prudemment et progressivement.

Les muscles qui y travaillent sont souvent très raccourcis et tétanisés, la posture tenue trop longtemps en deviendrait néfaste et douloureuse; tout le contraire de l'esprit du yoga!

 

En revanche, quand la souplesse le permettra, on pourra s'allonger progressivement face au tapis, tout en continuant de tracter la jambe arrière.

 

 

Etirement pour l'ouverture de la hanche.

Comme toujours, agissez avec sagesse et discernement, écoutez votre corps qui saura vous indiquer ses limites, mais ne vous privez pas de tels exercices qui améliorent de beaucoup l'effet d'un grand nombre d'asanas.

 

Jp

06 74 00 92 97

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article