Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Une séance de Yoga Nidrâ.

jp —
Une séance de Yoga Nidrâ.

Namaste!

Notre quatrième séance de l'été nous emmène vers les plages tranquilles de Yoga Nidrâ.
Fort différent de la  simple relaxation ou de la sophrologie, yoga Nidrâ envisage l'état de détente comme un embarcadère vers l'océan du rêve.

Le monde onirique, dépourvu des limites de la logique cartésienne, est un témoignage direct des activités énergétiques des strates prânique et causale de notre être.

Si le pratiquant accède à une certaine lucidité lors de la phase de rêve (Svapna) ou mieux encore de sommeil profond (Sushupti), il aura un accès direct à l'observation du Soi sous-jacent.

C'est là une porte ouverte sur la connaissance la plus intime et objective de ce qui se joue en chacun de nous.

Une séance de Yoga Nidrâ.

Première phase. Sankalpa.

Débuter par un Savasana où l'on prendra conscience du poids de chaque membre, tronc, tête, poitrine, etc... puis de la présence consciente et lourde du corps global sur le tapis.

Ensuite, en assise ou debout, mains sur le coeur, fermer les yeux et répéter 21 fois le sankalpa choisi ( soit 3 formulation par lotus), en visualisant les effets de la réalisation.

Si l'on a formulé le souhait debout, monter et descendre quelque fois comme une marionnette sans fil, en détendant tout le sysytème lié à Anahata chakra.

Une séance de Yoga Nidrâ.

Phase 2. Vibrer.

En s'allongeant sur le côté dans la position foetale, expirer plusieurs fois en émettant une vibration, à mi-chemin entre le ronronnement et le bija [Om
C'est le son de brahmari.
Visualiser le nadi Pingala quand le côté droit est ouvert, et Ida lorsqu'on est du côté gauche.

Pour une immersion totale, obstruer les deux oreilles, l'une avec le biceps étendu, l'autre avex l'index de la main opposée.

Une séance de Yoga Nidrâ.

Phase 3. Sankalpa du coeur.

En position assise ou debout, porter les mains à hauteur de la poitrine entre les seins.

Y répéter 5 fois le sankalpa du début, en visualisant chaque chakra depuis la base

(Muladhara) jusqu'à la fontanelle (Sahasrara)

Une séance de Yoga Nidrâ.

A la fin d'un cycle de 5 répétitions (japa), inspirer, tenir à plein avec Mulabandha, et expirer en prononçant [Haaaaaaa   la bouche ouverte, tout en avançant les mains, bras ouverts devant soi.

Une séance de Yoga Nidrâ.

Phase 4. Le souffle tombé.

Installé(e) en Savasana, rester environ 5mn à pratiquer le 'souffle tombé' :


* Inspir tranquille
* Expir continue, en deux phases: Commencer par un soupir qui expulse l'essentiel de l'air, mais l'expiration se termine par un filet d'air très fin qui dure jusqu'au kevali à vide.

Observer que la descente du souffle n'est pas linéaire.

Observer que la descente du souffle n'est pas linéaire.

Phase 5. Pavanmuktasana.

Toujours sur le dos, installer la 'posture des vents', en amenant sur chaque expiration (tenue par mulabandha) le genou au visage.
Après 5 étirements d'un côté, faire de même du côté opposé.

Pour se reposer et placer l'ouverture du coeur, se centrer dans Anahata et y pratiquer un kapalabhati destructuré, en descendant les paliers du souffle de façon arythmique.

Une séance de Yoga Nidrâ.

Dernière phase. Le souffle du dormeur.

Cette phase synthétise le souffle tombé dans la posture foetale du début (que l'on peut adapter comme ci-dessous).

On s'appliquera à respirer avec peu d'air, et à tenir le mental dans Anahata.

Si l'endormissement vient, observer la mise en place du monde onirique au moment du passage.

Posture mixte entre anantasana et le foetus

Posture mixte entre anantasana et le foetus

Yoga Nidrâ est une invitation à s'observer rêver, dans ces moments où la conscience lucide constate le dégel des chakras, dont l'énergie libérée de l'entrave du mental s'exprime librement.

Là tout n'est peut-être pas 'ordre', mais sûrement 'luxe, calme et volupté'!

jp
06 74 00 92 97

Une séance de Yoga Nidrâ.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article