Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Yoga pour enfants et adultes

Yoga pour enfants et adultes

École de yoga. Bols chantants. Méditation. Tantra. Contact: yogajp@laposte.net

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

jp —
Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

Namaste!

Parmi les asanas travaillées lors des séances de l'été, nous avons partagé l'expérience d'Ardha Vatayanasana.
Profondément associée au couple de chakras voisins Anahata/Manipura, cette posture permet de 'remettre les choses à leur place': Rajas dans le ventre et Sattva dans le coeur.

Les émotions telles que la colère, l'emportement, le besoin, naissent de l'agitation du feu, Samana, dans l'abdomen.
Comme toute flamme a la propension à s'élever, il est fréquent que ces émotions chaudes viennent investir l'espace plus aérien et paisible du coeur.

C'est là que Vatayanasana nous permettra de rétablir un équilibre entre combustion et comburant.

Commencer par prendre l'assise d'Ardha Padmasana, le demi-lotus, comme illustré ci-dessous:

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

...puis se redresser sur les genoux, un pied avec la plante exposée en avant:

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

...tandis que l'autre pied repose derrière, orteils allongés;
L'angle de la jambe arrière permet de réguler l'intensité de l'équilibre.

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

On pourra varier les postures des bras, par exemple tous les 4 souffles.
Bras ouverts en angle droit comme ci-dessus ou enroulés en spirale comme dans Garudasana:

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

...ou encore en Namaste.
Comme toujours, l'attitude et le souffle seront au-moins aussi important que la gestuelle.

Tous les souffles seront des ShitKarin ( Inspiration rafraîchissante entre les dents/ Maintien à plein avec Mulabandha/ Expiration par le nez/ Maintien à vide avec léger Uddiyana bandha).
 

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

Cycle après cycle le mental oscille entre l'observation du froid dans le ventre (apaisement du feu gastrique de samana pendant la rétention à plein) et du vide dans le coeur ( avec le bija [OM pendant la rétentention à vide).

Après 12 souffles (soit un par pétale d'Anahata), s'asseoir, libérer les tensions des jambes et observer cet espace rare de silence, quand tout rentre 'dans l'ordre' normal des choses.
Là, il n'y a que vacuité et félicité.
C'est donc là que l'on peut éprouver le bonheur, qui ne nous quitte jamais, en réalité.

Jp

 06 74 00 92 97

Ardha Vatayanasana, vent du du coeur.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article